Portail indépendant d’informations générales / Independent portal for general information.

UN RANGER* MONTE AU FRONT !

Tourisme à Tête de Ran.
Vendredi, 21 décembre 2018

Cernier (SUI), le 21 décembre 2018 : Dans le cadre de son travail de diplôme de la formation de « Ranger *», Philippe Carrard invite, Neuchâtelois en tête, tous les amateurs de nature, d’espace, de loisirs, de culture, à se rendre sur le site www.tete-de-ran.ch et d’y remplir un sondage. L’objectif consiste à exploiter les données recueillies pour élaborer un plan directeur destiné à redonner des couleurs à Tête de Ran et sa « Bosse ».

Pour se convaincre de la justesse de son approche, il suffit de se rendre aujourd’hui sur le site, pour y constater la désolation du lieu, un vide abyssal en termes de contenu culturel, sportif. Un bide absolu, une tache dans notre offre touristique.

Il faut rafraîchir certaines mémoires neuchâteloises pour rappeler aux enfants et petits-enfants de mai 68, que le site a connu des heures glorieuses, été comme hiver, lorsque l’hôtel y accueillait en saison les randonneurs par centaines et que les installations de remontées mécaniques délivraient des arbalètes et pas les flèches que la famille propriétaire se décochait à chaque nouvelle lune. On ajoutera qu’une offre touristique concernant la Vue des Alpes toute proche, un projet visionnaire, futuriste, trop certainement, avait été torpillé par les édiles de l’époque, visiblement habités d’une optique à courte vue.

Ainsi, ce futur « Ranger » entend rouvrir ce dossier et réveiller nos consciences en nous rappelant au passage que le site de Tête de Ran est une vitrine inestimable pour notre offre touristique et à la fois une mine d’or pour celle ou celui qui entend y développer des affaires.

Ainsi, comme le climat ambiant, l’avenir du site se réchaufferait. Cet espoir et cette chaleur retrouvés ne doivent pas occulter le fait que sur nos crêtes jurassiennes, l’enneigement hivernal se fait et se fera de plus en plus aléatoire. Il faut dès lors éviter de sombrer dans les lamentations et regretter le temps passé sur les pentes de la Bosse, de la Serment, du Crêt Meuron, de la Vue des Alpes, des Hauts Geneveys. Cette liste sonne comme la lecture des victimes après la bataille. Ces lieux-dits sont autant de faillites désolantes, d’absences de visions, de coups tordus parfois. Au final, les sapins de nos forêts rougissent de honte et peinent à cacher les ruines de ce qui fut un temps ou les neige d’antan…. ! Merci au passage aux remontées des Bugnenets / Savagnières, du Crêt du Puy et de la Roche aux Crocs, derniers acteurs du circuit blanc de nos crêtes régionales.

En conclusion, Neuchâtelois, à vos ordinateurs et soutenez la démarche du futur "Ranger " Philippe Carrard !

+++

*  Mandaté par des autorités privées et publiques, le Ranger protège la nature au sein d'une zone déterminée et en fait la promotion en corrélation avec les visiteurs et leurs activités. Il participe à la conception et à la mise en œuvre de mesures de gestion d'accueil du public compatibles avec la nature et le paysage. Il s'assure que les visiteurs se comportent se façon adéquate et respectueuse de la nature.

 

La station de départ de la Serment! Le sommet!
Le départ du Crêt Meuron! Une piste éclairée et enneigée à souhait. Dans le passé!
La station de départ de la Bosse de Tête de Ran. L'arrivée au sommet.
Vestiges... ...à la Roche aux Crocs, au sommet des Poteaux!
 
 
Le projet 2001 du Centre de loisirs de la Vue des Alpes!

 

Type d'article: 
Environnement - Economie - Santé (société)