Portail indépendant d’informations générales / Independent portal for general information.

SÉSAME OUVRE-TOI !

Partenariat entre le CIO et Alibaba
Jeudi, 19 janvier 2017

La Jonchère (SUI), le 20 janvier 2017 : En signant hier au WEF de Davos un contrat de collaboration, le géant chinois multitâches Alibaba et le CIO ont désormais destins liés jusqu’en 2028. Le landerneau sportif mondial est saisi d’émotion par ce partenariat historique et s’interroge sur les desseins de ces deux acteurs.

Tentons une première lecture.

Côté lausannois, les stratèges de la communication olympique ont depuis longtemps compris qu’un développement durable de l’institution et de ses messages passe par le nuage d’ether constitué par l’Internet et sa toile. A ce titre, Alibaba, son potentiel, ses réseaux, sa puissance médiatique, représente le partenaire idéal, loin devant les acteurs-concurrents américains présents sur ce marché.

Vu de Chine, ce partenariat vaut d’une part son pesant de matière première audiovisuelle représenté par la chaîne olympique et un catalogue de produits dérivés sans cesse renouvelé d’autres parts. De quoi alimenter les stocks des différentes cavernes d’Alibaba pour les trois prochains cycles olympiques.

Et à qui profite tout cela ?

A tous les deux acteurs, car au final il y a du business et un marché de deux milliards d’individus. Une offre et une demande. Basique. Faut-il s’en émouvoir ? S’en réjouir ?

Par défaut, cette nouvelle devrait servir l’avers de la médaille olympique, le Mouvement tout entier et ses valeurs. Mais si le deal devait a contrario servir l’avers de la même médaille, soit celles et ceux qui font du sport et de l’olympisme un idéal de tricherie et un objectif de black business, comme tendent à le démontrer les récentes affaires entourant le dopage, alors cet accord fera le lit et le grain à moudre certes d’Alibaba, mais surtout celui des 40 voleurs !

Autre fait, le sport, historiquement européen, après une parenthèse américaine, glisse vers l’Asie.  Les Jeux Olympiques d’hiver de PyeongChang (KOR) 2018, les Jeux Olympiques d’été de Tokyo (JPN) 2020, les Jeux Olympiques d’hiver de Beijing 2022 (CHN) en sont la vibrante démonstration. Une tendance vérifiée récemment dans les urnes de la FIG qui vient d’élire son premier Président non européen depuis sa création en 1881, le japonais Watanabe.

+++

Type d'article: 
Organisation - Events - Cities - Federations (sport)