Portail indépendant d’informations générales / Independent portal for general information.

PERFORMANCES ET UN PODIUM DANS LE VISEUR !

Le Bobteam Moulinier à l’heure du bilan.
Jeudi, 05 mars 2020

La Chaux-de-Fonds (SUI), le 3 mars 2020 : Au terme de sa cinquième saison, le chaux-de-fonnier Yann Moulinier dresse le bilan de l’exercice 2019 – 2020 et se projette déjà dans les prochaines compétitions du calendrier. Au son actif, deux sixièmes places en 2 et en 4 aux championnats suisses sur le mythique Olympia Bob Run de Saint-Moritz, en février dernier. Il confiait récemment ses réflexions sur la saison écoulée, lors d’une matinale sur les ondes de RTN. Extraits.

« Au début de la saison, j’apprenais que deux coéquipiers décidaient de changer de formation. Ce fut un coup dur, je l’avoue. J’avais le dos au mur et pratiquement plus suffisamment de temps pour former un team opérationnel. »

« Un coup dur certes, mais j’y ai trouvé une formidable opportunité pour explorer le terreau régional, y promouvoir la discipline d’une part et y trouver des ressources humaines extraordinaires, tant sur le territoire neuchâtelois, que vaudois et jurassien d’autre part. Ce « recrutement » m’a permis peser, vérifier à quel point, dans un groupe, la cohésion est indispensable. Il faut impérativement une équipe soudée pour espérer progresser, obtenir des résultats. »

« En ce qui concerne les championnats suisses, comme d’ailleurs la saison tout entière, il y a eu une grosse phase de réflexion, puis d’apprentissage. On a eu un mois pour se préparer. Avec Robin Santoli et Marco Leimgruber, on a formé ces magnifiques jeunes et aujourd’hui, les résultats sont là. J’ai pu ainsi et très vite me concentrer sur mon rôle de pilote. »

« Au fil des épreuves, l’équipe a fait preuve d’une maturité croissante et cela m’a réjoui. J’ai pu consolider le team et ainsi espérer compter sur cette cohésion dans le temps. On pourra ainsi gagner en expérience et en résultats sur la piste. Sur une année, on passe cinq mois ensemble et chaque étape de la préparation compte, en termes de connaissance, de solidarité, d’échanges. Ma priorité maintenant, c’est la stabilité du team. A cette préparation, s’ajoute pour moi d’autres tâches spécifiques que je dois assumer, telles que le coaching, la gestion du team, la logistique, autant de sujets divers et variés, lesquels, au final, ajoutent une diversité que me plait. »

A compter de ce printemps, la recherche de partenaires sera une des tâches prioritaires. Je compte en effet acheter un nouveau bob à quatre. Suivra la préparation individuelle, puis avec l’équipe au mois d’avril déjà.

« Rechercher des partenaires est un immense travail. Mais si on y met de la passion, les retours positifs sont au rendez-vous, en particulier auprès de sponsors enthousiastes, qui apportent certes une manne financière, mais également d’autres compétences bienvenues. »

« De cette saison passée, je retiendrai un solide apprentissage au niveau du bob à quatre, la gestion de chutes. Je crois avoir franchi un cap vers de nouvelles performances. Pour la saison à venir, mon objectif est clairement un podium en Coupe d’Europe pour se faire une place et intégrer la Coupe du Monde le plus rapidement possible. C’est réaliste, à la portée du team actuel. Je m’en réjouis d’avance. »

Cohésion, sérénité, persévérance et ajoutons résultats, seront les maîtres-mots pour le Bobteam Moulinier dès les premières compétitions de la saison. 

(photos: Laurent Moulinier.)

Type d'article: 
Athletes - Education - Doping (sport)