Portail indépendant d’informations générales / Independent portal for general information.

LE SKI BON POUR LA SANTÉ, MAIS PAS SEULEMENT.

Trop chers, les camps de ski menacés ?
Mardi, 16 janvier 2018

La Jonchère (SUI), le 16 janvier 2018 : Le Tribunal Fédéral (TF) vient de rendre un arrêt qui interpelle tant quant à la forme que sur le fond : les camps de ski doivent être supportés par les pouvoirs publics et par conséquent gratuits pour les parents. Autant signer l’acte de décès de ces activités au vu de l’état des finances cantonales et de certaines communes de notre République.

On laissera de côté les incidences économiques sur le tourisme et les recettes des stations hôtes. Il y a plus important.

Le TF avance les textes de notre Constitution stipulant que l’enseignement est gratuit. Soit. Mais le ski fait-il partie des branches constituant le cahier des charges de nos enseignants ? Ce même TF ajoute que les parents devraient tout au plus prendre à leur charge le coût alimentaire, soit ce que coûte effectivement un enfant lorsqu’il prend ses repas à la maison. Pour le reste, le logement, le transport, les remontées mécaniques, c’est aux caisses publiques de financer. Reste le matériel pour celles et ceux qui ne sont pas équipés. Des solutions existent à coup sûr, si l’on actionne les relais de la solidarité à l’intérieur des cercles scolaires pour trouver les rares équipements manquants.

Sur la forme, la réaction du TF est louable, dans la mesure où il balaie toute forme de discrimination financière, sachant que skier coûte cher et n’est par conséquent pas à la portée de toutes les bourses. Sur le fond, il aurait pu ajouter que la semaine passée dans une station de ski, dans un chalet, voire un cantonnement rafraîchi, constitue une belle expérience de vie commune, un apprentissage idéal de partage, un modèle d’intégration sociale. Et à ce titre, la génération smartphone en a bien besoin. Alors là oui, le camp de ski prend tout son sens pédagogique et devrait s’insérer dans les budgets de l’enseignement.

Et qui sait, qu’à terme, cet investissement pourrait connaître un retour positif, dans la mesure où ladite semaine sur les skis contient tous les ingrédients entrant dans la composition du climat et des relations humaines souhaités par tous les acteurs concernés dans le monde de l’enseignement.

Type d'article: 
Famille - Formation - Education (société)