Portail indépendant d’informations générales / Independent portal for general information.

LE COURAGE ET LA MEMOIRE RECOMPENSEE

Mérites sportifs neuchâtelois 2017
Vendredi, 15 décembre 2017

Cernier / Evologia /, le 14 décembre 2017: Le sport et les sportifs neuchâtelois ont été célébrés au cours d'une délicieuse soirée à la Grange aux concerts de Cernier, sur le site d’Evologia, consacrée à la traditionnelle remise des Mérites sportifs. Une réussite événementielle que l'on doit aux principaux artisans et acteurs de l’événement, le Chef du Service cantonal des Sports, Gilles Jaquet et le journaliste sportif et animateur de Canal Alpha, Thierry Siegfried.

Pour le premier nommé, ce fut la première apparition publique depuis sa nomination à la tête du sport neuchâtelois. Une première qualifiée unanimement de réussite, à laquelle il a su imposé un style, un rythme, avec le souci permanent de toujours laisser le premier plan aux sportifs nominés,  sans jamais sombrer dans une autocélébration trop souvent affichée sur d’autres scènes sportives. Le sport neuchâtelois, ses acteurs, contributeurs, dirigeants peuvent se réjouir du succès d’une cérémonie menacée de disparition après l’édition de 2015.

Que retenir !

Sans aucun doute le Mérite 2017 attribué au skieur alpin Robin Cuche, neveu de qui vous savez et premier athlète handisport consacré par le vote des neuchâtelois. Gilles Jaquet : « La victoire de Robin est aussi une belle reconnaissance de la part du public. Il est vice-champion du monde et aura ses chances aux Jeux paralympiques de PyeongChang. C’était la bonne personne, au bon moment.

Un immense Coup de Cœur.

A l’applaudimètre, la palme est revenue à Eric Burkhalter, récipiendaire du Coup de Cœur décerné par l’Association Neuchâteloise des Journalistes Sportifs (ANPS). Pionnier du chronométrage sportif moderne, cet ingénieur a de façon significative et grâce à ses réalisations techniques, contribué au développement du sport et à la justice sportive.

Un vibrant hommage lui a été rendu devant un auditoire conquis par la carrière de cet homme, en présence de son fils Didier, ancien Président de la Confédération et de son épouse.

En voici le termes :

« C’est à une lecture originale de l’Histoire sportive de notre Canton à laquelle je vous invite aujourd’hui.

Une lecture certes, mais également à un devoir de mémoire, à l’endroit d’un homme, un neuchâtelois, dont la carrière professionnelle a durablement imprégné le sport mondial dans son acception la plus large et dont les sportifs d’aujourd’hui que vous êtes en mesurent, sans vous en douter, encore l’impact.

Un Coup de Cœur, Mesdames et Messieurs est, selon les termes de notre règlement, un hommage, une attention, un doigt pointé vers une personne, un sportif ou dirigeant, un club, une institution, une idée, dont l’action a contribué de manière significative au développement, au rayonnement du sport neuchâtelois.

Un geste, une action opérés sous les projecteurs de l’actualité, ou dans la plus grande discrétion.

C’est dans ce second cas de figure que je vous invite à découvrir le Coup de Cœur 2017 des journalistes sportifs neuchâtelois.

M’adressant à vous tous en général et à nos sportifs méritants plus particulièrement, Je vous invite à une réflexion sur le temps.

Pas celui qu’il fait.

Celui qui passe. Est-ce lui qui passe, où nous qui passons ?

Pour vous jeunes athlètes, skieurs, coureurs, cavaliers, cyclistes, joueurs de champ, le temps qui s’égrène en compétition est votre adversaire le plus redoutable.

Sur la ligne d’arrivée, à quelques secondes de la fin du match, vous ne pensez qu’à lui. Gagner, perdre, pour un centième, tenir, marquer dans le temps imparti. Le sport est une bataille contre le temps, vous le savez mieux que personne.

Vous l’aurez deviné, c’est de chronométrage sportif dont il s’agit ce soir et plus précisément de l’un de ses pionniers en termes d’inventions, de réalisations techniques.

C’est en effet un privilège rare et un honneur de vous présenter l’un de ces artisans du succès planétaire que rencontrent encore et toujours aujourd’hui la Suisse, notre Canton de Neuchâtel et ses chronomètres dans l’arène sportive internationale, j’ai nommé Monsieur Eric Burkhalter.

Cet ingénieur neuchâtelois est à  sa manière un pionnier, dont les compétences ont été saluées par les plus hautes instances sportives internationales.

Il est  à l’origine de la création des services techniques sportifs de l’horloger Longines.

Il fut surtout l’un des artisans de la création de Swiss Timing, le chronométreur des Jeux Olympiques, dont Denis Oswald, que tout le monde connaît dans notre République, en fut le Secrétaire général durant de nombreuses années.

L’ingénieur Burkhalter est l’inventeur des premiers tableaux d’affichage lumineux, co-inventeur la vidéo-finish à 100 images / seconde et de quantités de périphériques de chronométrage, encore utilisés aujourd’hui.

Travailleur de l’ombre, il a œuvré, en coulisse, au succès de 13 Jeux Olympiques et d’un nombre incalculable de championnats continentaux et du monde, avec une efficacité rare et une discrétion qui l’honorent.

Ce Coup de Cœur s’adresse à un homme qui toute sa vie a œuvré pour le développement du sport, pour que triomphe la justice sportive.

De son village d’Auvernier, il a sillonné la planète depuis ses premières compétitions en 1963, jusqu’aux JO d’Athènes en 2004.

Nous saluons aujourd’hui un neuchâtelois pas ordinaire, un véritable ambassadeur et messager du savoir-faire de notre Canton, connu et reconnu dans le monde entier.

Gilles Jaquet, Chef du Service cantonal neuchâtelois des Sports. La volée 2017 des sportifs méritants.
Le podium des sportifs neuchâtelois de l'année 2017: Le lauréat Robin Cuche, devant Marianne Fatton et Florence Darbellay. Le Coup de Coeur des journalistes sportifs neuchâtelois: Eric Burkhalter.

 

 

Type d'article: 
Athletes - Education - Doping (sport)