Portail indépendant d’informations générales / Independent portal for general information.

L’OURS QU’A VU L’HOMME ?

Exploration à la grotte de la Toffière aux Brenets.
Vendredi, 09 novembre 2018

La Chaux-de-Fonds, le 8 novembre 2018 : La sécheresse persistante produit de multiples effets, en particulier sur le niveau des cours d’eau. Celui du Doubs, historiquement bas, notamment à hauteur des Brenets, autorise dès lors l’accès à des cavités réputées interdites d’exploration en raison de la présence de l’eau. Cette situation inédite n’a pas échappé aux spéléologues neuchâtelois, qui ont mené une expédition à la grotte de la Toffière, précisément aux Brenets, pour y pénétrer au plus profond de la cavité, pour y explorer un siphon terminal. L’opération se voulait également une reconnaissance des lieus à des fins de fouilles paléontologiques et archéologiques  ultérieures. Le site de la Toffière est en effet connu du milieu souterrain neuchâtelois, la trace de l’ours des cavernes (ursus spelaeus) y a été découverte il y a quelques années déjà.

Cette expédition s’est déroulée le 20 octobre dernier et a mobilisé les spéléologues du SCMN (Spéléo Club des Montagnes Neuchâteloises), ceux de Chiroptera, (Association et centre de coordination Suisse pour l’étude et la protection des chauves-souris). un archéologue de l’OPAN (Office du Patrimoine et de l’Archéologie du canton de Neuchâtel) et un plongeur spécialisé, soit au total neuf personnes.

Le détail de cette exploration et surtout les perspectives de nouvelles fouilles sont à découvrir dans le rapport rédigé par Alain Ballmer, Membre d’Honneur du SCMN. En effet, les ossements découverts sur le sol recouvert de galets et d’argile ont interpellé les archéologues présents. Et si la caverne n’avait pas seulement hébergé d’autres espèces que l’ours … . La question reste ouverte.

A lire ci-dessous (pdf).

   
   

 

Type d'article: 
Environnement - Economie - Santé (société)