Portail indépendant d’informations générales / Independent portal for general information.

CHARITIÉ BIEN ORDONNÉE COMMENCE PAR SOI-MÊME.

Forum des Fédérations internationales à Lausanne
Lundi, 14 novembre 2016

Lausanne (SUI), le 12 novembre 2016 : Depuis 10 ans, à l’initiative de Sportaccord Convention, les élus des fédérations internationales de sport (FIs) sont invités en novembre à déambuler dans les salons d’un grand hôtel Lausannois, pour y goûter les conférences et les cocktails inscrits au programme de leur Forum annuel.  Thème de l’édition 2016 qui s’est achevée hier: « La puissance du sport au service de la santé mondiale. »

Point d’orgue à l’issue de trois journées de workshops, snacks, drinks and socialising, les participants se sont fendus d’une déclaration officielle dont les termes réjouiront les plus sceptiques, quant aux effets du sport sur la promotion de la santé, alors que les affaires de dopage de l’été agitent encore les tapis, sous lesquels elles ont été jetées.

Nous y lisons que : « Nous, les Fédérations Internationales, reconnaissons et prenons conscience de notre responsabilité dans la promotion de la santé, pour nos athlètes et pour la population mondiale. Grâce à une action concertée et à des partenariats avec des entités non sportives, nous développerons, mettrons en œuvre et évaluerons l'efficacité des programmes, afin de promouvoir la santé à travers le pouvoir du sport. »

Soit. L’intention est louable, mais pas nouvelle. A ma connaissance, depuis que les fédérations et leurs disciplines respectives existent, sport et santé figurent en tête de leurs objectifs statutaires. Pourquoi diable aujourd’hui le sport et sa puissance seraient tout à coup aux services de la santé mondiale, alors qu’il n’en a jamais été autrement, statutairement parlant ? En vérité, ce Forum des FIs 2016 sera suivi d’effets, comme l’a été l’édition consacrée à la bonne gouvernance dans le sport, quelques mois avant que la police zurichoise n’investisse à la diane sonnante, la salle à manger d’un grand hôtel de la cité à l’heure des tartines et du jus d’orange !  

Dommage ! Il y a tant à faire dans ce registre, à commencer par le ménage à l’intérieur des  fédérations elles-mêmes en termes de santé. Une pensée qu’on espère présente à l’esprit des participants à ce rendez-vous, qualifié d’incontournable, du moins pour tous les tâcherons attelés à la seule préservation et au développement de leur fédération nourricière.

Type d'article: 
Athletes - Education - Doping (sport)